Curling: moins facile que les apparences!

L’entreprise où je travaille a décidé de nous donner un après-midi de pause.  Enfin, ça avait toutes les apparences d’une pause mais je suis convaincu que la pause va se transformer en douleurs pour certains d’entre nous.  Dont moi, c’est certain.  Nous avons quitté le bureau ensemble à 11h30 pour nous rendre à une glace de curling.  Sans être un connaisseur, je suis déjà un amateur.  Je préfère de beaucoup regarder un match de curling à une partie de baseball.  Si ce n’est pas un match des Allouettes, j’écouterai le curling avant le football canadien, j’en écouterait définitivement avant le football américain.  Je le préfèrerais même avant le hockey tant que ce n’est pas un match du Canadien, à moins bien sûr qu’on se retrouve en série.  Mais je n’aurai presque jamais à faire ce choix puisque ce ne sont pas les même heures de diffusion.

Alors!  Ça se passe comment quand on joue au curling?  Ben le but semble on ne peut plus simple.  Il faut pousser une pierre ronde de près de 20 kilos au centre d’une cible de 30cm à une distance d’environ 45 mètre.  Très facile! Na!

1- La glace:  Ça serait bien bête de vous dire « c’est de la glace »… Malheureusement, c’est juste ça… MAIS!  Ce n’est pas votre glace typique toute lisse comme après le passage de la surfaceuse (ou Zamboni).  En fait une fois la glace faite, on la recouvre de gouttelettes d’eau qui figent au contact de la glace et forment des « perles ».   Ainsi la surface de la glace devient rugueuse et c’est là un aspect important de la partie comme je l’expliquerai plus loin.

Se tenir debout sur la glace est donc relativement facile à cause des perles qui créent un peu de friction.  Mais il faut glisser quand on lance une pierre.  Alors il y a des semelles qui sont tout le contraire d’antidérapantes.   On en porte une sur le pied de glisse et sur l’autre pied, il faut une semelle qui adhérera à la glace pour se déplacer.  Mais il faut faire gaffe avec cette putain de semelle car il est très…. TRÈS facile se péter la gueule si l’équilibre vient à la fin des qualités d’un apprenti curleur (je sais ça n’existe pas dans le dictionnaire… mais c’est MON blogue, je fais ce que je veux!  ;)   ).   NON… je ne me suis pas péter la gueule avec la semelle et je ne suis tombé qu’une fois en poussant ma pierre.

2- Lancer la pierre

Alors ce qu’il faut faire c’est de s’installer sur les « hacks » (1) ou appelons ça les blocs de départs et se pousser en tenant la pierre.  Puis on donne une rotation (2) à celle-ci pour pour la diriger à l’endroit voulu.  Facile?  Garder son équilibre sur cette câlisse de semelle alors qu’on sort des « hacks » est tout sauf facile et en plus il faut penser à donner une rotation à la pierre… OH!  Quand on regarde les joueurs, il allongent la jambe qui pousse (3).  Il y a fort à parier que la laine (l’aine… pour ceux qui n’aime pas l’humour facile) va me faire mal en TA demain parce que bien sûr je ne pouvais pas m’empêcher de faire comme les experts… orgueil oblige!

C’est fini là!  On peut relaxer?  NON!  Il faut la surveiller la pierre pour diriger les brosseurs… j’aimerais bien dire les balayeurs mais c’est tellement moins « class »… et ce n’est pas le bon terme anyway!  Ils faut leur dire QUAND brosser et quel genre d’effort il faut faire.  C’est pour ça que ça cri quand on joue au curling…

3- Brosser… ou si ça vous tente, balayer.

On ne parle pas ici de faire le ménage sur la glace parce qu’y en a pas de poussière sur la glace!  Mais l’idée du brossage reste néanmoins de facilité le trajet de la pierre et c’est là que les gouttelettes sur la glace prennent toute leur importance.  Elle causent de la friction avec la pierre et ainsi, cette dernière « mord » à la glace et quand on lui donne une rotation, elle tourne vers la gauche ou la droite dépendant du sens de cette rotation.  L’action de brosser créer un peu de chaleur à la surface de la glace ce qui la fait fondre et cela diminue la friction.  La pierre mord donc moins et va moins tournée en plus d’aller plus loin.

Brosser, c’est très cardio!  Surtout si votre « lanceur » vous a servi une bombe.  Quoique quand on commence, bien souvent on se dit « on la regarde aller, elle va défoncer de toute façon! »  Mais suivre la pierre brosser sans se péter la gueule est un exercice en soi.  C’est que pour créer suffisamment de friction entre le balais et la glace pour créer cette mince couche d’eau, il faut s’appuyer sur le balais.  Disons que c’est comme essayer d’enlever une tache d’huile dans votre parking ou votre garage.  Il faut frotter FORT!  Mais là y’a une difficulté supplémentaire… il faut suivre la crisse de pierre (4), ne pas la toucher avec le balais, éviter le balais de l’autre brosseur, éviter les pierres qui sont à l’autre bout de la piste… et il faut éviter de se péter la gueule.  Mes jambes me font en ce moment mal à cause de cet exercice!  Comme je dis, il faut frotter fort et pour ce faire il faut appuyer la brosse sous l’aisselle et pousser vers la bas sur la glace pour maximiser la friction (5)

Je ne vais pas m’éterniser sur le reste.  Ce serait un peu aride mais disons que ceux qui aiment jouer au billard et y sont relativement bons partent avec un longueur d’avance pour comprendre certains aspects du jeu; les sorties de pierres.  Parfois il faut sortir les pierres adverses de la « maison » (6)  (la cible à l’autre bout de la piste).  Les mêmes règles de physique s’appliquent pour la direction que prendrons les pierres après l’impact.  À ça il faut ajouter la friction sur la glace et certains autres éléments dont je ne parlerai pas ce soir.  La vidéo que je montre à la fin du billet montre de bons exemples.

Si jamais vous avez l’occasion de regarder un match, prenez un moment pour observer ces petits détails que j’ai mentionnés dans les vidéos qui suivent.

Fabrication de la glace:

Vidéo très intéressante sur la fabrication d’une glace de championnat.  C’est long un peu mais ça démontre bien tout le travail à effectuer pour arriver à une glace parfaite.

Ce clip est plus court mais montre bien comment faire ces petites perles sur la glace.

Voir les temps pour ce clip avec les références indiquées dans mon texte:

(1): 0:22, 0:56, 1:15… bon, vous comprenez….

(2): 0:57, regardez bien la main sur la poignée. 1:17, 2:26, 3:08, 3:30,

(3) 0:56, 2:04 c’est pas un grand écart mais ça demande de la souplesse.

(4) 1:45… ok, c’est un cas extrême! 3:36… je vous mets au défi de suivre une pierre comme ça!!!

(5) 0:48, 1:20, 1:25,

(6) 1:07, 1:28, 1:47 superbe sortie!, 2:11 les femmes aussi peuvent faire des sorties spectaculaires!, 2:59 un peu moins évident ici mais toujours spectaculaire. 3:16, 3:40 FANTASTIQUE!

Un autre tantôt, je vous expliquerai comment on compte les points.

Bonne fin de soirée, ou bonne journée!  C’est selon.

 

5 Commentaires

Classé dans Tranche de vie

5 réponses à “Curling: moins facile que les apparences!

  1. Très intéressant. Et ça confirme mes soupçons, le curling serait probablement très casse-gueule pour moi🙂

  2. Merci pour ce cours 101 sur le curling! Je vais t’avouer que je vais me coucher plus intelligente ce soir car honnêtement, je connaissais peu de choses sur ce sport!

    Mais…je ne crois pas que j’en serais une adepte!!

  3. Tu l’essaieras un jour!😉

  4. Je connais ce sport pour l’avoir vu pendant les olympiades d’hiver à Vancouvert en 2010. Je sais que l’équipe canadienne a remportée la médaille d’or aussi mais je ne connaissais pas cette discipline aussi détaillée par contre… Merci pour ce cours 101 mon ami !🙂

  5. Wow ! Je savais pas que ce sport étais aussi technique ! Je ne regarderai plus jamais une partie de curling de la même façon de ma vie ! Merci donc pour m’avoir éduqué sur ce sport que je ne connaissais pas beaucoup…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s