Réalité sur les impôts des étudiants?

J’ai reçu ça d’une amie qui voulait savoir ce que j’en pensais. Elle N’EST PAS celle qui a écrit cet article. Elle me transmet l’info, simplement pour avoir mon avis.

J’avoue que je suis un peu perplexe. Si tout était si simple, je pense qu’on en aurait entendu parlé avant…

Merci de vos commentaires, dans le respect!
LES IMPÔTS DES ÉTUDIANTS.

Depuis plus de 25 ans que je prépare les déclarations de quelques centaines de clients chaque année dont plusieurs étudiants,
je constate que même les universitaires, à l’exception des HEC peut-être, n’arrivent pas dans la très grande majorité à les faire eux mêmes
et quand ils essaient, c’est plein d’erreurs.

Dans le but de m’assurer que ceux qui essaient réclament bien tous les crédits auxquels ils ont droit, voici un exemple (cas réel 2011) d’un de mes clients.

Étudiant à temps plein dans une Université à Montréal, il a gagné durant l’été et les weekends 10.880$ en 2011.

Déjà je sais qu’il n’a aucun impôt à payer ni au Fédéral, ni à Québec. Il n’a pas à contribuer non plus à l’assurance médicaments du Québec
ni la contribution santé de 100$. Donc tous les montants de retenus d’impôt sur ses chèques de paye lui sont remboursés.
Il contribue cependant au RRQ (son fonds de pension québécois) 365$, l’assurance emploi 153$ et le Régime Provincial d’Assurance parentale 58$.

Ses frais de scolarité 2011 sont de 2,564.35$

Il a droit au crédit fédéral de 15% -384.65$
et provincial de 20% pour frais de scol. – 521.87$
Le % est le même pour tous peu importe le niveau de revenu.
Si l’étudiant n’utilise pas ces crédits maintenant, il peut les transférer
à ses parents ou les reporter indéfiniment, jusqu’au jour où il aura un impôt à payer.

Au fédéral il y a un crédit pour montant relatif aux études basé
sur le nombre de mois à temps plein ou partiel. Dans le cas présent c’est 8 mois à temps plein.
8 mois X 400$ = 3200$ X 15% -480.00$

Le crédit suivant c’est pour les manuels
8 mois X 65$ = 520$ X 15% -78.00$
____________________________________________________________

Donc après impôts les frais de scolarité nets
de notre étudiant seront de 1,108.93$

WOW! Beaucoup moins impressionnant que ce que l’on voit à TV…….

Mais c’est pas fini, puisqu’il a travaillé, même s’il est étudiant,
considéré à faible revenu, le gouvernement provincial , Québec’
lui accorde un crédit remboursable pour prime au travail.

Avec son revenu de 10,880$ il reçoit -510.87$
Et utilisant son bon jugement, il décide d’appliquer
ce montant payé par Québec à ses frais de scolarité.
____________________________________________________________

Notre étudiant n’a plus que 597.96$ à régler

Mais il a encore droit à d’autres montants
C’est pas une farce, je vous le jure…..

Il recevra pendant la prochaine année
son crédit pour la TPS -309$

et le crédit à la Solidarité de Québec -264$
____________________________________________________________

Encore une fois il utilise son bon jugement et l’applique à son solde de frais de scolarité.

Il lui reste un solde de 24.96$

Sur son 10,880$ moins 24.96$ moins RRQ, Ass emploi, RPAP (576)
il lui reste net dans ses poches 10,279$ et comme il a décidé de rester
chez ses parents pour la durée de son BACC, il devrait arriver à s’en sortir.
Sinon à 2 ou 3 étudiants qui partagent un logement, et quelques sacrifices, ils devraient survivre.

En passant, l’augmentation de 325$ par année, après impôts le montant net ou réel,
c’est 211.25$ avec les crédits de 35%. Après 5 ans le 1,625$ devient dans la réalité,
Je parle ici dans la vrai vie, sans discours partisan et sans la désinformation habituelle,

la somme de 1,056.25$.

Donc si vous côtoyez des étudiants, vous pouvez utiliser ces données
pour leur permettre de retirer TOUS les crédits auxquels ils ont droit.
C’est un cas réel comme j’en ai eu des centaines semblables.
Et les calculs ont été réalisés à l’aide du logiciel professionnel Profile de Intuit pour comptables.

Tant qu’au conflit actuel qui les concerne, mon opinion n’a aucune importance
puisque je fais parti de la préhistoire.
Imaginez, j’ai complété mon Bac à l’UdeM en 1979 et mes 2 certificats en gestion aux HEC
dans les années 80. Je suis donc un baby-boomer, trop vieux pour comprendre quoique ce soit.

4 Commentaires

Classé dans Opinion

4 réponses à “Réalité sur les impôts des étudiants?

  1. J’ai assez rempli de déclarations d’impôts pour savoir que cette personne est démagogue. Y a-t-il un seul modèle d’étudiant? Qu’en est-il de celui qui vit comme conjoint de fait? Et bien seul l’un des deux conjoints a droit aux bourses. Qu’en est-il de l’étudiant à temps partiel qui travaille et paie encore plus d’impôts et de frais administratifs? La mère monoparentale, le fils de classe moyenne avec des parents trop égoïste pour le soutenir dans ses études? C’est n’importe quoi. Que ce soit un cas réèl ou qu’il y en ait des centaines de semblables, ça n’est pas le cas de tout le monde. Mais pire. On s’en contre-calisse des crédits d’impôts reportés, c’est aujourd’hui qu’on a besoin de manger! Un étudiant qui s’est endetté de 40 000$ pour survivre paie combien d’intérêt là-dessus? C’est facile quand on est comptable de revirer les chiffres n’importe comment et faire passer l’autre pour un cave. C’est notre métier, mais ça n’est pas la réalité, c’est de la rhétorique. C’est ça une guerre idéologique.

    Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il coûte plus cher de ne pas investir dans l’éducation. Appauvrir les étudiants n’est pas un investissement. L’éducation n’est pas une dépense.

    Vous regarder comment couper 50 cennes aux plus démunis pendant que vous vous faites fourrer de 1000 piastres sans rien dire. L’argent se gaspille en masse dans tous les secteurs, la différence avec l’éducation, c’est que ça rapporte gros. Un peuple instruit est libre et en santé.

  2. étoile

    Je suis âgée de 55 ans. J’ai élevé mon fils seule,le père étant parti quand il avait dix ans.Il n’a jamais payé un sous de pension alimentaire. Donc,mon fils qui avait du talent pour les études,voulait aller au Cégep et à l’Université. Impossible pour moi de l’empêcher de vouloir s’intruire n’est-ce-pas? Tout jeune à 14 ans il a commencé à travailler. Il est parti à 16 ans pour aller étudier à Montréal,ensuite à Sherbrooke.Il a toujours eu un travail partiel et a réussi ses études.Malgré tout il s’est endetté beaucoup. Il a aujourd’hui 35 ans et finira en septembre de payer ses prêts étudiants.Enfin! Il a payé très cher son instruction et le paye encore. et comme tous il paye des taxes. Il travaille avec les jeunes adolescents et croyez moi que nous les comprennons. J’ai un grand respect pour les jeunes qui se lèvent debout. Enfin nous « les vieux » on s’est fait brasser la cage.On dormait sur la switch comme on dit. Je ne suis pas pour la casse loin de là.Je trouve les jeunes beaucoup plus allumés que nous .Ils parlent de politique,d’environnement, ils se tiennent plus informer. Il ne faut surtout pas mettre tous les jeunes dans le même panier. Des casseurs il y en a toujours eut un peu partout et ce n’est pas seulement la jeunesse qui est comme ça. Regardons donc les « casseurs » de vie à cravate avant de juger ceux qui se fendent en quatres depuis des semaines pour un jour retrouver un peu d’espoir avec tout ce que nous leurs avons laissé. Je suis impatiente de voir mon pays changer et je garde espoir que ce sera pour le mieux. Je vais porter des boîtes de beignes et des paniers de fruits pour les encourager à poursuivre. On vit loin de Montréal mais nous savons aussi nous serrer les coudes quand ça va mal. merci pour ce billet et bonne semaine.

  3. La grande question, c’est aussi « combien d’étudiants arrivent à gagner $10000 par an? Déjà, devoir travailler pour pouvoir financer tes propres études, je trouve ça trop. Les études, c’est pour te préparer au monde du travail. Donc travailler avant d’avoir fini de se préparer à travailler, ça veut dire quoi?

  4. @Elle: Merci pour votre réponse que je vais distribuer à ceux qui m’apporteront ce genre d’arguments. C’est trop facile de profiter de l’ignorance des gens sur ces détails pour polariser leur opinion contre la cause étudiante.

    @Étoile: En effet, il les aura payé cher ses études. Il serait d’ailleurs intéressant de vérifier, avec les intérêts, combien les étudiants paient au bout du compte

    @Elpa… bon point. Mais peu comprennent ça on dirait!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s