Archives mensuelles : février 2012

Piétonus Accidentus

Laissez-moi vous parler d’un animal

Malgré son nom, la population de cet animal, que l’on peut surtout observer dans les grands centres urbains, ne cesse de croitre. Il cause d’énormes frustrations au monocarbonus polutus, qui doit parfois faire des acrobaties pour éviter de le blesser.

Contrairement à son cousin, le piétonus prudentus, il est particulièrement distrait et risque très souvent sa vie lors de ses déplacements dans son habitat. L’avancement de la science a considérablement contribué à la détérioration de son comportement hasardeux. En effet, il n’y a que quelques années, le piétonus accidentus était surtout blessé en traversant les sentiers ailleurs qu’aux intersections ou quand les feux de circulation l’en interdisaient. Depuis l’arrivée des téléphones intelligents (T.I.), il semble que le quotient intellectuel de l’accidentus ait diminué. On peut maintenant le voir traverser les sentiers la tête basse, concentré sur l’écran de son T.I., désintéressé à toute activité autour de lui. Ce comportement a d’ailleurs forcé les scientifiques à créer une sous-classe, le piétonus textus accidentus.

Le monocarbonus polutus doit se méfier de l’accidentus car il est impossible de prévoir son comportement. Tel que mentionné plus haut, il peut surgir à tout moment aux endroits les plus incongrus. De plus en plus confortable dans ses déplacements et surtout de plus en plus insouciant, puisqu’il semble transférer la responsabilité de sa propre sécurité sur le monocarbonus, il lève à peine la tête en traversant routes et sentiers.

La vie du piétonus accidentus est cependant de plus en plus menacée par le monocarbonus polutus textus accidentus dont la population ne cesse d’augmenter.

Si jamais vous en voyez un KLAXONNEZ pour le réveiller.  La réaction est toujours amusante à voir!

Photo: © IBSR-BIVV

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Écrire, Humour

Une Star est morte… vive la $tar!

À moins d’être coincé dans le bois, en vacances en Amazonie ou loin de tout ce qui s’appelle « nouvelles », vous savez que Whitney Houston est décédée. Au moment d’écrire ces lignes, rien n’a été révélé sur la cause de son décès. Avant d’y aller d’une critique caustique sur les événements à venir, je tiens à donner mon opinion sur celle que j’ai connue à travers le film « The Bodygard ». J’ajoute au passage qu’au moment où j’allais cliquer sur publier, une amie est à la recherche de BENADRYL®… Ferme la télé très chère, éteint l’ordinateur ce n’est pas près de finir! 😉

Elle était belle et j’adorais sa voix. Je ne peux dire que j’étais un fan. Ce n’était pas mon style de musique. J’écoutais du rock progressif ou du heavy métal. J’avais tout de même le cœur tendre et cette fameuse chanson, « I will always love you », je l’avoue m’a fait rêvé et j’aurais bien aimé un jour la danser dans les bras d’une éventuelle dulcinée. C’est un peu là que se limitent mes connaissances sur la star.

Quelques années après son énorme succès, Whitney s’est mise à connaître de gros problèmes de consommation. Les journaux à potins, et même les plus sérieux en ont parlé ad nauseam, ils ont rapporté ses moindres frasques, publié des photos où elle avait l’air minable. Il fallait montrer aux gens ce qu’elle était devenue bien sûr! Surtout, il fallait vendre de la copie et c’est ce qui me fait particulièrement chier. Amy Winehouse est une autre de ces artistes qui ont tant souffert. Combien de fois l’a-t-on vue, complètement gelée ou saoule, les photographes et les magazines se frottaient les mains à sa moindre sortie et ne se gênaient pas pour la pointer du doigt… « Regardez comme elle a l’air folle! Regardez! C’est une droguée ».  Les directeurs de programmation de chaînes musicales ne dormiront pas cette nuit.  Il faudra bien préparer ce dimanche et être très très visible!  Montrer comment c’est tragique cette histoire.  Ben oui!  La vérité que personne ne veut entendre est que pour ces chaînes, c’est une source de revenus… la mort, c’est du cash!

Ces mêmes magazines vont maintenant montrer de superbes photos de Whitney et dire à tous et toutes comment elle a jadis été une grande Star, comment elle va nous manquer… yadi yadi yada!

Je n’aime pas les fauves que l’on appelle les médias. Bien sûr j’aime et je veux être informé. Mais parfois ça prend des proportions tellement démesurées que je ressens un malaise en voyant l’ampleur que prend une nouvelle. Cette dernière ne fera pas exception. On va publier des cahiers souvenirs, jusque-là ça va, mais on va aussi presser le citron au max avec de nouveaux CDs, des chansons inédites, de nouveaux montages vidéos tout ça pour prétendument donner aux fans un moment de plus avec leurs Star… alors qu’au fond quelqu’un doit se dire « voilà une nouvelle occasion pour faire du cash ».

RIP Whitney! Ils vont encore profiter de fois, une toute dernière fois.

…NON.. y’en aura pas de vidéo de « I will always love you »… vous l’avez tous vu, et il est largement disponible sur le web.

1 commentaire

Classé dans Musique, Opinion